Comment prévenir les remontées capillaires ?

Les remontées capillaires ? Ça peut sembler un sacré charabia, mais c’est en fait simple comme bonjour ! Imaginez des murs qui absorbent l’eau du sol et la laissent remonter, lentement mais sûrement. Et là, ça commence à poser problème, surtout pour nos maisons.

Ces remontées capillaires, elles s’attaquent à nos murs, à leur solidité, et si on les laisse faire, ce n’est pas joli à voir. Tâches d’humidité, fissures, et on ne parle même pas de la moisissure qui s’invite si elle veut vraiment nous embêter. Ça peut devenir un vrai casse-tête.

Éviter les soucis, ça semble évident, non ? C’est pareil pour nos maisons ! En prévenant ces remontées capillaires, on évite les ennuis structurels, les coûts de réparation astronomique, et surtout, on garde nos maisons belles et saines.

On veut tous éviter ces soucis, et bonne nouvelle, c’est tout à fait possible !

Comprendre les remontées capillaires : l’eau qui grimpe

Les remontées capillaires, comment ça marche ? Imaginez-vous une éponge qui absorbe l’eau, non ? Nos murs, surtout ceux faits de matériaux poreux comme la brique ou la pierre, agissent un peu de la même façon. L’eau du sol, elle monte, elle s’infiltre, et là, c’est le début des ennuis.

Ces remontées capillaires, elles ne sont pas là pour rigoler. Ça commence par des tâches disgracieuses sur les murs, mais si on les laisse faire, ça peut devenir très compliqué. On parle de fragiliser les murs, de jouer avec les fondations, et même de menacer l’intégrité de nos chères maisons. Pas très sympa, hein ?

Facteurs contribuant aux remontées capillaires

Les remontées capillaires, ces petits tracas pour nos maisons ! Mais d’où viennent-elles ?

Nature du sol

La nature du sol joue un rôle essentiel dans ce jeu d’eau. Certains sols sont de vraies éponges, capables de retenir l’eau comme une étreinte, alors que d’autres, un peu moins. Plus le sol est « buveur », plus il risque de nourrir ces remontées capillaires.

Matériaux de Construction

Pas tous nos matériaux de construction réagissent pareil devant l’eau ! Certains, comme la brique ou la pierre, ont tendance à absorber l’eau comme des éponges. Ils sont plutôt sensibles à ce jeu d’ascension liquide. D’autres, comme le béton, peuvent être un peu plus résistants.

Influence de la pluviométrie et des nappes phréatiques

La pluie, elle joue un rôle majeur dans ce petit théâtre aquatique. Plus il pleut, plus le sol se gorge d’eau, et hop, ça aide les remontées capillaires à faire leur show. La proximité des nappes phréatiques peut aussi renforcer ce phénomène. L’eau est là, sous nos pieds, prête à remonter.

Voilà, ces facteurs, parfois insignifiants en apparence, peuvent être les complices des remontées capillaires. Ils influencent, ils jouent leur rôle, mais surtout, ils nous donnent des pistes pour mieux les contrer.

Conseils de Prévention

Étanchéité des fondations

Quand on parle de fondations, on parle de bases solides. Et rendre ces bases imperméables, c’est une première étape essentielle. Choisir les bons matériaux et les bonnes techniques peut vraiment faire la différence. On vise l’imperméabilité, on vise la tranquillité.

Ventilation et aération

La ventilation et l’aération sont des alliées de poids pour chasser l’humidité, éviter qu’elle s’installe et encourage ces remontées capillaires à se pointer.

Drainage et redirection des eaux

Les eaux pluviales, on les dirige, on les guide loin de nos maisons. Des solutions de drainage bien pensées peuvent vraiment faire la différence. Éloigner l’eau, c’est éloigner les soucis.

Barrières physiques ou chimiques

On peut jouer la carte de la prévention en posant des barrières. Physiques ou chimiques, ces barrières empêchent l’eau de faire son ascension. Une façon simple, mais efficace, de dire « non » aux remontées capillaires. Cependant l’injection, ne traite que 70% de la pathologie et des travaux lourds sont à prévoir.

L’innovation à l’épreuve des remontées capillaires

Sur le long terme c’est l’une des innovations les plus efficaces : l’inverseur de polarité. Que ce soit l’inverseur de polarité électromagnétique (I.P.E ®) ou l’inverseur de polarité géomagnétique (I.P.G ®), ils vont prévenir et combattre les remontées capillaires sur tous les murs de votre maison.
Pour en savoir plus sur l’I.P.E® ou l’I.P.G®.

Voilà, quelques conseils simples mais efficaces pour vous aider à dire « stop » à ces remontées capillaires ! À vous de jouer pour garder vos maisons au sec et tranquilles.

Faire appel à votre professionnels BFL® FRANCE : experts en action
Nous évaluons la situation, faisons un diagnostic. Nous connaissons les matériaux, et comprenons le terrain.
Pourquoi se tourner vers nous ? Parce que nous avons des solutions adaptées, des astuces sous la manche pour stopper ces remontées capillaires efficacement sur le long terme.
C’est s’assurer des solutions efficaces et pérennes pour dire « stop » à ces remontées capillaires ! Alors n’hésitez plus, contactez-nous maintenant.